Quelles sont les peurs qui t’empêche d’avancer?

Quelles sont les peurs qui te poussent à essayer de contrôler les choses plutôt que de lâcher prise et profiter du moment?

Dans cet épisode, je te parle des différents types de peur et de comment les aborder.   Je te propose aussi un petit épisode hypnotique pour aller au devant de ta peur et la laisser te traverser. Oui parceque dans bon nombre de cas, il n’y a pas d’autre choix que d’affronter ta peur. et dans 90% des cas elle est bien moins terrible que ce que tu pensais.

Donc schématiquement

4 types de peurs :

  • Les innées ou biologiques.

  • Celles qui te disent de ralentir quand tu roules trop vite, qui te disent de faire attention au vide, à la foule, aux insectes etc… Bref celles qui te protègent. Ceux sont des peurs normales. C’est normal d’avoir un peu peur du vide, c’est ce qui te jette en arrière si ton pied glisse par exemple. Mais ça devient handicapant si tu as peur de traverser un pont. Là on entre dans l’univers des phobies qui touchent beaucoup ta représentation.
  • Celles liées au changements

  • et qui demandent que tu te bouges les fesses, que tu passes à l’action. Touts les situations nouvelles sont un peu ou beaucoup effrayantes. Sachant que la peur du changement est normale, pour la dépasser pas le choix, il faut faire un pas, une action. La première fois que tu parles en public devant 30 personnes et tu es mort.e de peur. Puis tu t’habitues et puis tu dois parler devant 500 personnes et rebelotte voilà la peur… et tu t’habitues. Cette peur là sera aussi toujours présente.
  • Celles qui touchent ton égo

  • qui sont souvent liées à ce qu’on appelle des blessures émotionnelles. Il faut alors soigné ses blessures, ce qui demande de les regarder, de voir ou elles en sont et de faire ce qu’il faut pour qu’elles cicatrisent au mieux. C’est parfois des choses qu’on pense avoir dépasser parce que le temps est passé et qu’on les a juste mise sous le tapis.
  • Celles qui sont inévitables

  • (Et c’est là qu’on rejoint Bruegel) La peur de la mort bien sûr. La peur de vieillir,  la peur que les enfants quittent la maison ( attend attend, ça oui ça fait peur, mais imagine le contraire! )  la peur de perdre ses parents ou un être cher. Bref des choses qui vont arriver. Là ça parle de volonté de contrôle, et de 2 peurs fondamentales celles du rejet et celle de l’abandon. Encore une fois 2 peurs qu’on ressent tous, mais à des degrés divers.

Bruegel est un conteur. Dans le triomphe de la mort, il évoque un certain nombre de façons plus ou moins désagréable de mourir. à son époque, les gens étaient terrorisés par la mort. L’idée de paradis mais surtout de l’enfer, était bien présente.

En parcourant le tableau, tu peux retrouver peut-être un lien avec ta peur, peur de l’eau, et de la noyade, peur du feu, de la souffrance, de la mort bien sur, des foules, de la solitude. Fais ton choix.

Peindre pour conjurer la peur? ou pour se persuader que Dieu est plus fort que le diable? Ou au contraire pour interroger?

Et si tu rencontrais ta peur, je sais tu en as plusieurs, mais une de tes peurs? Qu’est-ce que tu aurais envie de lui dire? de lui demander? et elle, qu’est- ce qu’elle te demanderait?

J’ai pas trouvé grand chose sur Bruegel L’ancien en français. Ce site qui détaille un peu le tableau.

Si tu veux t’immerger dans l’époque en regardant les tableaux de Bruegel, voici ce qu’on écoutait.

N’hésites pas à partager ta peur, tes réflexions ton regard sur le triomphe de la mort!

Et comme d’hab, si tu veux partager tes remarques sur cet épisodes, tu peux laisser un commentaire ou rejoindre le groupe facebook.